Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marockpress :Presse Citoyenne Libre

رداً على قاسم الغزالي ،مقاربة قانونية لحرية العقيدة

9 Janvier 2012 , Rédigé par marockpress Publié dans #عربية

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joudy 09/01/2012 19:36


Marocains serrez vos ceintures : Le cout du gouvernement Benkeran.


Des sommes colossales sont avalées chaque mois par les membres du gouvernement. Rien que le chef du gouvernement gagne une somme de 120 millions de centimes
annuellement. Au bout de sa législature de 5 ans, il encaisse 600 millions de centimes au budget de l´Etat. Les Salaires les indemnisations  et les privilèges des membres
du gouvernement appesantissent  le budget de l´Etat et inquiètent les contribuables. Une esquisse des rémunérations des membres du gouvernement montre, combien les postes au
gouvernement sont  recherchés et convoités. L´actuelle gouvernement est composé d´un chef d´Etat, 23 ministres, 7 ministres délégués et un secrétaire d´Etat. Il coute aux contribuables
quelques 2 milliards de centimes par mois, sans compter les indemnisations et les compensations. Au bout d´une législature de 5 ans l´équipe gouvernementale encaisse une bonne part du budget. A
vous de faire le calcule.


Formularbeginn


Une fois nommés par le roi, et même avant que la nomination soit officielle et obtient l´accord du Parlement, les ministres du gouvernement  de Benkirane ont reçu un chèque
pour le Relooking d´une somme de  12  millions de centimes (12 000 €) chacun. Le salaire du chef du gouvernement est fixé á  10 millions de centimes, celui de chaque ministre
7 millions de centimes, et le salaire des ministres délégués de 4 à 5 millions de centimes.


En plus du montant pour le Relooking et les salaires, les membres du gouvernement bénéficient de la prise en charge du loyer par le gouvernement dans l´ordre de 2,5 millions de
centimes chacun.  Le chef du gouvernement, quand á lui, loge dans la même luxurieuse villa au  Souissi, ou l´ex-premier Youssfi résidait, alors que le dernier  premier Abbas
AL Fassi et Jettou avant lui, ont préféré demeurer dans leurs propres villas à la capitale. 

Dans la plupart des ministères avec des services subdivisés ou d'institutions attachées, le ministre de la tutelle profite d´une rémunération annuelle ou semestrielle pour la présidence des
conseils d'administration de ces services attachés á son ministère ou tout simplement parce qu'il supervise  ces conseils, même s'ils ne sont pas tenus. Les ministres ont aussi droit á deux
voitures pour une somme de 80 millions de centimes chacune, une Audi et une Mercedes. Les voitures Audi ont été acquises pendant le mandat  de Abbas Al Fassi. Les Mercedes étaient en usage à
l´époque de Youssoufi et de Jettou. S´ajoute á ces deux voitures de services une Peugeot  pour usage privé, mais les ministres confisquent aussi les véhicules á la disposition de son
ministère pour les rendre à sa disposition et au service de sa famille. La tradition makhzeninnen veut aussi que les membres du gouvernement reçoivent  des dons royaux « 
Ikramiyate » en espèce pendant les fêtes religieuses et nationales ou dans des occasions spéciales comme la fête du sacrifice ou les ministres reçoivent des moutons  de la propriété
royale.

Pour leurs déplacements  au Maroc les ministres sont remboursés chaque jour d´une somme de 2500 dhs, pour leur déplacement á l´étranger  4500 dhs par jour. Un Séjour d´une semaine à
l´étranger couterait donc aux contribuables 31 500 dhs. L’indemnisation pour les déplacements  est rééquilibrée par un fonds spécial en la possession des services du Premier
ministre. Les factures des restaurants et même des cadeaux sont aussi indemnisés pour chaque ministre. Le cabinet de chaque ministre dispose d´un budget spécial dit du protocole pour
l'acquisition de la nourriture, des boissons, des fleurs et du chocolat, des bonbons et d'autres exigences des réceptions ministérielles.

Appelés fonds noirs, ce sont des fonds spéciaux, dont disposent certains ministres entièrement et en dehors de tout contrôle. Le plus important est celui du chef du gouvernement. C´est le
fond «  sans fond » comme aiment á le designer les fonctionnaires de ce ministère en plaisantant. Il est à la disposition du chef du gouvernement qui peut en faire ce qu´il veut. Il
n'est pas soumis à la comptabilité et au contrôle. Une permission du chef du gouvernement suffit pour verser des montants allant jusqu'à des milliards souvent pour financer les voyages des
délégations officielles dans le cadre d´une tâche ministérielle ou pour couvrir les frais de séminaires ou de réunions ou de conférences pour syndicalistes, artistes ou associations ou tout
simplement comme "aide" ou soutien pour leurs projets.  Avec l'avènement de Jettou au  gouvernement le fond sans fond possède  un compte bancaire á la banque du Maroc  avec
 carte bancaire portant le nom du Premier ministre. Toutes les factures peuvent être payées de ce compte sans limites  et de quel n´importe pays du monde. L’Intérieur, la Justice et les
affaires islamiques disposent aussi des fonds spéciaux, dont la taille, les dépenses et les sources de financement sont inconnues. Ils ne figurent pas sur le budget de l´Etat, ratifié par le
Parlement, ni soumis au contrôle et sont versés en espèces. Presque tous les ministères ont des ressources permettant  aux ministres une plus grande marge de flexibilité de dépenses à
travers les budgets des services et des  établissements publics affiliés au ministère, ou ceux qui sont directement sous la tutelle du ministre. 
                                                      Joudy