Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marockpress :Presse Citoyenne Libre

Abdellah Taia réalise son film en Suisse

16 Novembre 2012 , Rédigé par marockpress

 
En fin Abdellah Taia va commencer le tounage de son film "l'armée du salut" en Suisse en coopération avec Rita Production .
Le tournage aura lieu le 19 Novembre à Genève .
 L'info parraissait standard sauf que Abdellah Taia est un romancier marocain qui a été censuré au Maroc à cause de sa déclaration qui a fait scandale sur les pages de la revue TELQUEL de son homosexualité .
Taia a tenté de tourné Larmée de Salut au Maroc avec une boite de production francaise mais il était mencé et censuré par le système de valeur qui interdit l evocation du tabou de l'homosexualité au Maroc.
la société française a prévu un casting dans la ville de Casablanca pour la sélection de l'enfant qui jouera le rôle de Taïa quand il était âgé de 13 ans, lorsqu' il a eu ses premières rencontres avec l'homosexualité, comme décrit dans l'Armée du Salut.
Ce qui était  considérée au Maroc comme  une initiative exaspérante et audacieuse dans une société musulmane . Les marocains ne tolérent guère la discription detaillée de l'homosexualité  .
Taïa jouera lui même le  premier rôle  dans le film et le tournage sera réalisé au Maroc et en France  à casablanca ont suscité des contreverses et il a recu des menaces lui et la maison de production francaise qui ont du arreté les casting au Maroc pour s'installer à Genève  chez Rita Production.
Le film raconte la vie de Abdellah Taia ,il evoque son enfance dans le quartier de Hay Salam à Salé , la maison modeste ou il vivait avec ses parents ses six souers et ses deux frères Mustpha et Abdelkebir.
Il raconte les manifeste de la sexualité de ses parents qui les entendait faire l'amour qui représentait pour lui une scéne fondatrice ou tout les autre seront contenues.  " Dans ma tête, la réalité de notre famille a un très fort goût sexuel, c'est comme si nous avions été des partenaires les uns pour les autres, nous nous mélangions sans cesse, sans aucune culpabilité. " Le sexe donc, naturellement et joyeusement. La mémoire de l'enfant en gardera trace. Son corps aussi. Dans cette initiation sexuelle, c'est surtout la figure du grand-frère qui joue un rôle décisif. Abdelkébir, " le deuxième chef de famille ", l'aîné adulé qui lui fait découvrir notamment Le Pain nu de Mohamed Choukri, est surtout le premier homme aimé et désiré moment de feu où l'on s'éprouve enfin, avec la plus grande intensité et dans la vérité de sa nature, chair et esprit indissolublement liés. À Tanger, lorsque le jeune Abdellah comprendra, fou de jalousie, que son frère est amoureux d'une femme, il lui faudra renoncer à devenir " cette sorte d'homme ", celui que sa famille, en particulier sa mère, gardienne autoritaire de la tradition et dispensatrice de noces arrangées, espérait voir incarner.
L'attrait physique irrésistible pour les hommes est toujours vécu comme un immense bonheur, une harmonie toute mystérieuse.
À Rabat, il rencontre Jean,  et l'invite à vivre avec lui en Suisse, à Genève. Mais comment éviter le cliché du " joli petit mec que se paye(e) (l'homme occidental) pour ses vacances " ? D'autant que c'est en vain qu'il attendra son ami venir le chercher à l'aéroport. Le séjour en Europe commencera donc pour lui à l'Armée du salut. Assez lucide pour être pessimiste, l'écrivain sait nous parler d'un aspect sombre du Maroc, ce " pays-bordel ", et de tous ceux qui, à défaut de " tenir les murs ", font du sexe un gouffre, à la fois objet de consommation et moyen de " foutre le camp " une obsession de fuir que vient alimenter, malgré ses sirènes d'avertissement, le mirage européen.
" De l'autre côté de la Méditerranée on pouvait voir clairement des lumières scintillantes et un sémaphore assez orgueilleux qui semblait lancer des appels, des invitations, et en même temps mettait en garde quiconque essayerait de traverser le détroit, les dangers seraient nombreux et les rêves deviendraient vite des cendres, des vies à jamais brisées. "
Abdellah Taïa est un auteur francophone d'origine marocaine qui vit actuellement en France dans un exil auto-imposé depuis 1998. Il est né à Salé en 1973, et est le premier écrivain marocain à annoncer son homosexualité dans son autobiographie. Ses écrits tournait autour de son orientation sexuelle, les expériences sexuelles et les réactions qui en découle,et qui variaientt entre les partisans et les opposants.la question de l'homosexualité au Maroc fait l'objet d'un débat très intense, surtout à la lumière des traditions islamiques du pays, qui froncent les sourcils sur l'homosexualité comme un péché majeuret vis à vis de l'article 489 qui condamne l'homosexualité avec des peines qui peuvent atteindre trois ans de prison ferme .
 
Certains romans de Taïa sont: Mon Maroc (2000)
, Le Rouge du Tarbouche (2004)
, L'Armée du Salut (2006)
, Une Melancholie Arabe (2008)
, Lettres à un Jeune Marocain (2009)
, et Le Jour du Roi (2010).
En 2010, le Prix de Flore en France pour son livre Le Jour du Roi.
Perdo1

Liens pour plus d'infos

 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Films en ligne 28/01/2014 18:19


Ce film est un audacieux.


Cordialement.