Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marockpress :Presse Citoyenne Libre

Janette Bougrab : il n'existe pas d'islam light .

3 Décembre 2011 , Rédigé par marockpress Publié dans #francais

                                      bougrab.jpg

 

La secretaire d'etat à la jeunesse Janette Bougrab a exprimé ses inquiétudes face au succés des islamistes au maghreb:

1- c'est qui Janette Bougrab :

Bougrab, née le 26 août 1973 à Déols (Indre)], est une universitaire devenue maître des requêtes au Conseil d'État, membre de l'UMP. Elle a été présidente de la Haute Autorité de  lutte  contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) du 16 avril 2010 au 14 novembre 2010, date à laquelle elle est nommée au Secrétariat d'État à la Jeunesse et à la Vie associative.

Un secretaire d'etat Les secrétaires d'État sont membres du gouvernement, au dernier échelon de la hiérarchie ministérielle et placés sous l'égide d'un ministre, ou parfois du seul Premier ministre. Par exemple, Vincent Van Quickenborne a été secrétaire d'État chargé de la simplification administrative, et sous l'égide du Premier ministre.

2- Declarations sur le parisien :

 "Je ne connais pas d'islamisme modéré il n y a pas de chariaa  light"."je ne suis pas ministre des Affaires étrangères. Je réagis en tant que citoyenne, en tant que femme française d'origine arabe". Ben Ali ou Moubarak avaient agité le chiffon rouge des islamistes pour obtenir le soutien des pays occidentaux", rappelle-t-elle. "Mais il ne faudrait pas tomber dans l'excès inverse. Moi, je ne soutiendrai jamais un parti islamiste. Jamais. Au nom des femmes qui sont mortes, de toutes celles qui ont été tuées, notamment en Algérie ou en Iran, par exemple, parce qu'elles ne portaient pas le voile".  "Je me refuse à croire qu'il y aurait une sorte de malédiction sur ces pays arabes, que le choix devrait se résumer entre les dictatures et l'islamisme, entre la peste et le choléra . "parfois la dictature est venue des urnes. Je fais partie de celles qui estiment qu'on peut interdire des partis politiques fondés sur des pratiques qui portent atteinte à une Constitution".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article